Quelle matière pour votre moustiquaire ?

Mis à jour le 16/09/2021 | Moustiquaires : le guide technique

Outre les caractéristiques de conception du maillage, les propriétés du tissu cellulaire ont une importance considérable. Quelle matière choisir ? On vous explique tout dans cet article !

Du côté des matières, on trouve des moustiquaires en fibre naturelle (de type coton), en fibres synthétiques (de type nylon), ou encore en métal type galva, alu, etc. (pour les modèles à insérer dans les embrasures de portes ou ouvertures de fenêtres). On retrouve deux familles distinctes en fonction de leur usage intérieur (type moustiquaire de lit) ou extérieur (comme pour les ouvertures de maisons, les piscines, etc.). 

Nous verrons également que l’utilisation que l’on souhaite faire d’une moustiquaire (résistance aux animaux, usage anti-pollen ou anti-solaire) conditionne également le type de matériaux employés. 

La matière, la composition de la fibre utilisée a bien naturellement une conséquence sur la perméabilité de l’air, la résistance au déchirement ou au vent, ou encore l’inflammabilité.

Quelles sont les matières utilisées dans la conception des moustiquaires d’intérieur ?

Le coton

Historiquement, les moustiquaires intérieures étaient conçues en coton, fibre naturelle par excellence et particulièrement résistante. Néanmoins, cette matière est de moins en moins employée et a été remplacée, principalement par le polyester.

Le polyester

Le polyester comporte de nombreux avantages par rapport au coton : c’est une fibre plus durable qui assure une meilleure ventilation et une meilleure bio-disponibilité de l’insecticide. Le polyester coûte généralement moins cher, il est plus léger (et donc plus facile à expédier), il bénéficie d’un meilleur contrôle de qualité et est plus populaire.

Les moustiquaires de voyage sont généralement faites de polyester, car il accroche moins la poussière et est plus léger à transporter que le coton. En outre, il est plus économique.

Le polyester permet également un maillage plus fin, et c’est donc une matière que l’on retrouve souvent dans les moustiquaires anti-pollen (lien vers article maillage). 

Le polyester peut être enduit d’un vinyle lui permettant d’être également plus résistant aux déchirures et aux perforations.

Le polyéthylène

La plupart des fabricants de polyéthylène proposent des fibres mono-filament, bien qu’il en existe aussi des multi-filaments. Le polyéthylène à 100 deniers équivaut à un polyester à 75 deniers, ce qui est la norme minimum.

À noter : il se dégrade plus rapidement que le polyester lorsqu’il est exposé au soleil.

Polyamide ou Nylon

Autrefois utilisé pour les moustiquaires, il est aujourd’hui remplacé par le polyester. En effet, cette matière se tâche facilement, attire la poussière, est moins résistante aux ultraviolets et se dégrade beaucoup plus vite que le polyester.

Elle n’est donc plus considérée comme une fibre adaptée à la fabrication des moustiquaires.

Polypropylène et fibres mélangées

Ces matières sont  peu employées dans la fabrication des moustiquaires intérieures de nos jours. Nous vous conseillons de les éviter et de privilégier le polyester.

Quelles sont les matières utilisées dans la conception des moustiquaires d’extérieur ?

La fibre de verre

Cette matière est utilisée dans la fabrication de la plupart des types de moustiquaires extérieures : cadre fixe, en forme de vantail battant, coulissantes, enroulantes, lamelles ou rideaux.

Avantage :

L’avantage principal de ce matériau est son prix, comparé aux autres matières ci-dessous. Il permet en outre une certaine flexibilité. 

Désavantage :

Malheureusement, cette dernière caractéristique est également un désavantage. En effet, la flexibilité de la fibre de verre la rend fragile en comparaison d’autres matériaux. Les moustiquaires en fibre de verre sont donc déconseillées aux propriétaires d’animaux.

Entretien :

Facile d’entretien, elle se nettoie à l’eau savonneuse sans effort. 

Remarque : On trouve également des moustiquaires en fibre de verre enduite de vinyle pour une meilleure isolation thermique. 

L'aluminium

L’aluminium est le second matériau que l’on retrouve le plus souvent dans les moustiquaires extérieures, notamment pour les cadres fixes et les battants ou coulissants de portes ou fenêtres. 

Avantage :

Il offre une excellente visibilité, mais les reflets peuvent être un problème, particulièrement avec une moustiquaire en métal nu (argenté).

La toile de moustiquaire en aluminium offre par ailleurs une meilleure résistance aux griffes d’animaux domestiques, car elle est plus rigide que la moustiquaire en fibre de verre.

Désavantage :

Ce type matériau engendre un surcout d’environ un tiers (+33%) comparé aux toiles en fibre de verre, à qualité comparable.  

La rigidité de la toile en aluminium peut engendrer des difficultés à l’installation et éventuellement des effets de bosses lorsque celle-ci n’est pas idéalement tendue.

Dans les régions côtières, l’aluminium s’oxydera avec le temps.

Entretien :

Facile d’entretien.

L'acier inoxydable

Ce matériau est utilisé pour des cas bien particuliers grâce à ces qualités particulières.

Avantage :

La toile en acier inoxydable offre une résistance de premier plan, tant vis-à-vis des animaux domestiques que du vent. 

Ce type de toile offre également, avec la couleur adéquate, la meilleure visibilité (netteté) et un brassage de l’air optimal.

Désavantage :

Son poids est beaucoup plus important, tout comme son coût à l’achat, qui demeure plus élevé.

Entretien :

Facile d’entretien, il faut néanmoins faire attention à la qualité de son traitement inoxydable. 

Métaux nobles (bronze, monel, cuivre...)

Les moustiquaires à métaux nobles sont très particulières et sont concues le plus souvent pour des raisons esthétiques, afin de préserver le cachet d’une habitation.

Avantage :

Les matériaux utilisés fournissent bien évidemment une solidité, une durabilité et une tonalité en couleur (apparence plus élégante) de premier ordre.

Le bronze, l’acier inoxydable et le monel résistent bien aux climats côtiers.

Désavantage :

Au delà du coût très important lié aux alliages utilisés, l’entretien peut également entrer en jeu (oxydation du bronze qui acquiert au fil du temps une finition brunie et foncée moins élégante). 

Matières traitées

Au-delà des matières utilisées lors de la conception de la moustiquaire, on peut également citer les éventuels traitements appliqués sur celle-ci, qui peuvent être :

– enduit PVC : afin de renforcer une fibre de verre, ou de jouer sur la luminosité ;

– revêtement réfléchissant : l’application d’un film d’aluminium sur la surface extérieure permet d’atteindre une réflectivité élevée de la lumière solaire, offrant ainsi bonne capacité d’ombrage et haut degré d’intimité.

la-moustiquaire.com participe au programme d’affiliation d’Amazon Services LLC, un programme de publicité conçu pour permettre aux éditeurs de site de percevoir une rémunération en proposant des liens vers Amazon.fr. Amazon et le logo Amazon sont des marques commerciales d’Amazon.com, Inc. ou de l’une de ses filiales.

👋  Bye-bye moustiques

❤️  LE TOP DES MOUSTIQUAIRES DE LIT

La moustiquaire lit à baldaquin

La moustiquaire rectangulaire premium

La moustiquaire ciel de lit universelle

La moustiquaire de lit pliable (pop up)

Le guide technique pour choisir sa moustiquaire

Une moustiquaire pour chaque type d’ouverture

Baie vitrée, velux, porte très passante, fenêtre fréquemment utilisée… Quelle moustiquaire choisir en fonction du type d’ouverture ? On voit ça en détail dans cet article.

Comment entretenir sa moustiquaire ?

Entretenir vos moustiquaires de lit ou de maison (portes, fenêtres, etc…) ne vous demandera que très peu de temps et de travail, mais leur nettoyage régulier est nécessaire pour éviter allergies et éternuements. Retrouvez tous nos conseils pour entretenir vos moustiquaires et les faire durer dans le temps !

L’importance du maillage dans le choix de votre moustiquaire

Protection contre les moustiques et autres insectes, mais aussi protection solaire ou barrière face aux pollens, quel maillage privilégier pour votre moustiquaire ?

Choisir votre moustiquaire : forme et couleur

Quelle couleur choisir pour votre moustiquaire ? Y a-t-il une forme plus efficace ou pratique qu’une autre ? Nos conseils dans cet article.

Les nouveaux types de moustiquaires imprégnées

Quelle est la différence entre moustiquaire imprégnée d’insecticide (MII) et moustiquaire à imprégnation durable (MID) ? Qu’en est-il des recommandations de l’OMS pour lutter contre le paludisme en zone infestée ? Quels sont les nouveaux types de moustiquaires imprégnées ?

La moustiquaire imprégnée : utile ou pas ?

Faut-il choisir une moustiquaire imprégnée ou pas ? Doit-elle être pré-imprégnée ou mieux vaut-il la traiter soi-même ? Avec quels produits ? Comment faire pour réaliser l’imprégnation sans danger ? On vous dit tout dans cet article.

Articles populaires

Comment entretenir sa moustiquaire ?

Comment entretenir sa moustiquaire ?

Entretenir vos moustiquaires de lit ou de maison (portes, fenêtres, etc…) ne vous demandera que très peu de temps et de travail, mais leur nettoyage régulier est nécessaire pour éviter allergies et éternuements. Retrouvez tous nos conseils pour entretenir vos moustiquaires et les faire durer dans le temps !

lire plus
Bien choisir votre moustiquaire camping-car

Bien choisir votre moustiquaire camping-car

Vous voyagez régulièrement en camping-car et vous cherchez la solution pour vous protéger des moustiques dans votre véhicule ? Faîtes votre choix parmi notre sélection et découvrez tous nos conseils pour choisir votre moustiquaire camping-car idéale.

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This