La moustiquaire imprégnée : utile ou pas ?

Mis à jour le 07/04/2021

Le moment venu de sélectionner votre moustiquaire de lit ou de voyage, vous aurez le choix entre différents types de produits, dont un qui peut à première vue sembler intéressant : la moustiquaire imprégnée (comprenez, imprégnée de répulsif anti-moustiques).

Est-elle réellement plus efficace qu’une moustiquaire classique ou bien s’agit-il simplement d’un argument commercial destiné à vous faire dépenser quelques euros supplémentaires ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article !

La moustiquaire imprégnée : utile ou pas ?

La moustiquaire imprégnée, quelle utilité ?

La moustiquaire à elle seule constitue un rempart efficace contre les moustiques, et se suffit généralement à elle-même pour vous protéger contre les piqûres pendant votre sommeil. Néanmoins, dans certains cas, il peut être utile (et même nécessaire !) de renforcer cette barrière physique constituée par la moustiquaire par une barrière chimique.

En effet, dans les zones considérées comme « infestées » (certains départements du sud de la France par exemple), les moustiques, très nombreux, peuvent se poser sur votre moustiquaire et tenter de vous piquer à travers le filet, notamment si une partie de votre corps entre en contact avec celui-ci pendant la nuit.

Ainsi, le combo moustiquaire + imprégnation vous protège efficacement des piqûres, même si une partie de votre corps entre malencontreusement en contact avec le filet pendant votre sommeil.

Plus généralement, on conseillera l’utilisation d’une moustiquaire imprégnée lors de séjours dans des zones où le risque de contracter une maladie grave suite à une piqûre de moustique est élevé : paludisme, dengue, fièvre jaune, fièvre du Nil occidental…

En-dehors d’un séjour en zone à risques, l’imprégnation peut se révéler utile si vous vivez dans une région où les insectes font rapidement tourner votre été au cauchemar.

Si vous faîtes le choix d’une moustiquaire imprégnée, sachez qu’il est toujours préférable de réaliser soi-même le processus d’imprégnation (facile et rapide), plutôt que de faire l’achat d’une moustiquaire pré-imprégnée. On vous explique pourquoi dans le prochain paragraphe.

 

La moustiquaire imprégnée : utile ou pas ?

Pourquoi est-il préférable d’imprégner soi-même sa moustiquaire ?

Tout simplement parce que les produits répulsifs ne sont pas éternels. Leur efficacité est en effet maximale pendant quelques semaines (généralement, 5 à 6 semaines), après quoi il devient essentiel de renouveler le processus d’imprégnation.

De même, si vous lavez votre moustiquaire à plusieurs reprises, les répulsifs perdront de leur efficacité au fur et à mesure des lavages.

Les fabricants de moustiquaires imprégnées promettent une efficacité « longue durée », mais celle-ci est impossible à garantir, d’autant plus que l’efficacité du répulsif se mesure à partir de la date d’imprégnation de la moustiquaire.

Dans le cas d’une moustiquaire pré-imprégnée, cette date n’est pas connue de l’acheteur. Lorsque vous réalisez vous-même l’imprégnation de votre moustiquaire, vous êtes en mesure de calculer la durée de l’efficacité des produits que vous utilisez, ce qui vous garantit une meilleure protection.

Enfin, sachez que l’efficacité d’une moustiquaire imprégnée est également liée à la qualité de la maille employée, pas seulement à celle du répulsif.

Comment imprégner sa moustiquaire ?

Choisissez un produit de qualité reconnu par les médecins et associations de professionnels médicaux pour leur efficacité. Nous apprécions particulièrement la gamme Insect Écran, qui adapte ses produits aux environnements (zones tempérées, zones infestées…), et est redoutablement efficace en imprégnation des moustiquaires et des vêtements.

Les produits de cette gamme ne nous ont jamais provoqué aucune irritation de la peau ou des muqueuses (avec nos peaux sensibles, on a tendance à craindre certains produits chimiques 😅).

                                                                                                     

Quel que soit le produit que vous choisirez, le processus d’imprégnation est le même :

  • Dépliez bien la moustiquaire et plongez-la dans un mélange d’eau et d’insecticide (la quantité d’eau sera toujours spécifiée sur l’emballage du fabricant et dépend du produit utilisé).
  • Brassez suffisamment la moustiquaire pour bien l’imprégner en totalité.
  • Sortez-la sans l’essorer fortement.
  • Faites-la sécher à plat et de préférence à l’ombre.

Il faut laisser sécher complètement votre moustiquaire avant de l’utiliser. Elle est ensuite prête à vous protéger ! Selon les produits, la durée d’efficacité varie généralement de 5 à 8 semaines (avec résistance aux lavages), après quoi il faudra recommencer ce rapide processus.

 

Quelques précautions sont à prendre en compte lors de l’imprégnation de votre moustiquaire !

  • Équipez-vous de gants de protection avant de traiter votre moustiquaire.
  • Assurez-vous qu’elle soit bien propre (car il faudra ensuite éviter de la laver pendant plusieurs semaines pour prolonger l’efficacité des produits répulsifs).
  • Il est préférable de traiter votre moustiquaire à l’extérieur et à l’ombre. Si vous devez la traiter à l’intérieur, pensez à bien ouvrir vos fenêtres.
  • En cas de projection du liquide sur la peau ou les muqueuses, il faut rincer abondamment à l’eau claire (la sensation de brûlure disparaît en quelques heures sans laisser de trace ni de séquelle).
  • Ne pas fumer, manger ni boire durant l’utilisation du produit.
  • Conserver le produit insecticide dans son récipient d’origine.

 

Bon à savoir : 

  • Le contact direct de la peau avec l’insecticide contenu sur une moustiquaire encore humide peut causer des irritations passagères. Les moustiquaires imprégnées sont néanmoins sans danger, même pour les très jeunes enfants.
  • Après le traitement, la moustiquaire peut sentir l’insecticide. Cette odeur disparaît en quelques jours et est sans danger pour les personnes dormant sous la moustiquaire.
  • Le traitement est efficace même si l’insecticide n’a pas d’odeur.
  • Ne jamais verser le reste de solution eau/insecticide dans les canalisations, les rivières, ou les abris pour les animaux. De préférence, utilisez le restant de votre solution insecticide pour d’autres tissus (vêtements, voilages…), afin d’éviter de la jeter.

Articles populaires

la-moustiquaire.com participe au programme d’affiliation d’Amazon Services LLC, un programme de publicité conçu pour permettre aux éditeurs de site de percevoir une rémunération en proposant des liens vers Amazon.fr. Amazon et le logo Amazon sont des marques commerciales d’Amazon.com, Inc. ou de l’une de ses filiales.

Pin It on Pinterest

Share This