Mais c’est quoi un moustique exactement, et pourquoi ça pique ?

Mis à jour le 07/04/2021 | Moustique = danger

Les Culicidés (Culicidae), plus connus sous le nom de moustiques, sont des insectes de l’ordre des Diptères et du sous-ordre des Nématocères.

Reconnaissable à ses antennes longues et fines et à ses ailes écaillées, le moustique, malgré sa petite taille, est le premier prédateur de l’être humain, comme nous l’avions vu dans un précédent article.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, tous les moustiques ne piquent pas ! Leur principal repas est à base de nectar de fleur. Les femelles, qui possèdent également une trompe rigide, sont les seules à piquer, notamment pour compléter leurs apports nutritionnels en vue de pondre.

Les moustiques sont présents partout sur la planète, à l’exception de deux régions du monde : l’Antarctique et l’Islande.

Plus de 3500 espèces de moustiques sont répertoriées à ce jour au niveau mondial, dont seule une partie est considérée comme nocive pour l’être humain : plus de 150 espèces de Culicidae ont été observées porteuses de virus impliqués dans des maladies humaines.

Avec les tiques, les moustiques sont  les premiers vecteurs de maladies transmissibles entre animaux (car ne l’oublions pas, ils ne s’attaquent pas qu’aux hommes et sont aussi sources de nuisances et vecteurs de maladies pour les animaux) et également transmissibles à l’Homme. Chaque année, plus d’un million de personnes décèdent des suites d’une maladie causée par l’une de leurs piqûres.

C’est par sa trompe, qui lui sert à piquer et à aspirer le sang, que le moustique transmet les pathogènes à l’être humain ou aux animaux.

En effet, lorsqu’un moustique pique un individu (être humain ou animal) infecté par un parasite, un virus, ou une bactérie, il peut se charger en microbes et les transmettre alors à un autre individu lors d’une piqûre ultérieure.

Le moustique est ainsi responsable de la transmission du paludisme (malaria), l’une des toutes premières causes de mortalité humaine (chaque année, entre 250 et 600 millions de personnes touchées dans le monde, et plus d’un million de morts), mais aussi de nombreuses autres maladies à virus (arboviroses) telles que la dengue, la fièvre jaune, la fièvre de la Vallée du Rift, la fièvre du Nil occidental (West Nile Virus), le chikungunya, des encéphalites virales comme l’encéphalite japonaise, ou encore des filarioses. Ils constituent donc à ce titre l’un des sujets majeurs d’études en entomologie médicale.

    Le Sida ne fait en revanche pas partie des  maladies transmissibles par le moustique.

    Face à cette menace pour la santé humaine, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) considère que la toile moustiquaire reste la meilleure protection.

    En particulier, l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide a fait ses preuves face au paludisme et s’avère particulièrement efficace pour réduire le nombre de piqûres et la mortalité.

    Articles populaires

    la-moustiquaire.com participe au programme d’affiliation d’Amazon Services LLC, un programme de publicité conçu pour permettre aux éditeurs de site de percevoir une rémunération en proposant des liens vers Amazon.fr. Amazon et le logo Amazon sont des marques commerciales d’Amazon.com, Inc. ou de l’une de ses filiales.

    Pin It on Pinterest

    Share This